Lancé à l’automne 2018, les travaux de réalisation d’un nouveau terrain de softball pour la section Baseball Softball du FLSM de Brest (Foyer Laïque Saint-Marc) ont abouti en 2019. Michel Palud, membre actif de la section et élu au comité directeur du FLSM, a répondu à nos questions.

Qui a financé et réalisé les travaux?

Michel P. : Il s’agit d’un ancien terrain de football en stabilisé, non utilisé de longue date. C’est la Mairie de Brest qui a financé le projet. Une entreprise a terrassé la partie au champ gauche qui était constituée d’un talus et de souches. Le reste a été réalisé par la régie de la ville : surfaçage général du terrain, engazonnement du champ extérieur, pose d’un back-stop, fixation de tubes enterrés pour les bases. A venir, une cage de frappe et les abris des joueurs.

L’emplacement?

Michel P. : Il s’agit d’un terrain sur un complexe de l’Etat qui est occupé par la Marine Nationale. On y trouve le terrain de foot US, un terrain de rugby, quelques trous de golf, un stand de tir, un gymnase, diverses activités sportives et artistiques de la Marine, et donc à présent un terrain de softball. L’ensemble appartient à France Domaines. La Marine occupe et gère le complexe. La Mairie de Brest a donc passé une convention (payante) avec France Domaines pour occuper le terrain. Le Foyer Laïque de Saint-Marc est l’utilisateur du terrain sur convention avec la Mairie.

L’inauguration a eu lieu à quelle date?

Michel P. : Le terrain a été utilisé pour la 1ère fois le samedi 6 avril 2019 à l’occasion du tournoi de soft « Phare Ouest Series de Brest », dans un match opposant Brest à Lannion. J’ai eu pour ma part la fierté d’être arbitre à la plaque et d’ordonner le 1er play-ball! L’inauguration officielle a eu lieu le 25 mai.

Crédit photos : Micheline Hily

Un commentaire sur ce nouvel outil et l’impact espéré sur le développement de l’association?

Michel P. : Il s’agit d’une aire de jeu au format international de softball, adaptée également à la pratique du baseball pour les jeunes. Avec l’aire de jeu indoor qui a été modernisée dans la grande halle du Petit-Kerzu, outil de cet qualité unique en Bretagne (terrain de soft couvrant 2 terrains de handball, sol refait à neuf, lignes tracées, grande hauteur sous plafond) ce sont 2 magnifiques terrains qui nous sont désormais proposés, l’un en intérieur, l’autre en extérieur.
J’ai toujours pensé qu’un vrai terrain serait structurant pour le développement de la pratique à Brest. Nous sommes à la croisée des chemins, nous verrons si je voyais juste.
Même chose sur le fait de proposer une vraie aire de jeu aux jeunes, et donc d’être attractifs pour les familles. En outre, nous sommes, au Foyer, très attachés au développement des jeunes et à l’éducation populaire. Chez nous, une famille modeste peut faire jouer ses deux ou trois enfants au baseball, mais aussi en même temps aux autres sports ou activités du Foyer s’ils le souhaitent, pour une cotisation annuelle comprise entre 21€ et 81€ selon le quotient familial (c’est l’adulte responsable qui est adhérent, les mineurs le sont sous celle de leur parent). Le reste à charge est couvert par le FLSM (par exemple la prise de licence). C’est une grande fierté de pouvoir proposer cela. C’est aussi pour cette raison que nous avons abouti sur le dossier de ces deux aires de jeu, avec le soutien du Foyer et son activité populaire en faveur de tous.

Un grand merci Michel pour tes réponses, et bravo à toi, à Mickaël Boulzenneck Président de la section Baseball Softball du FLSM et aux autres Elus pour le travail mené.

Yannick Pasquer, Président de la Ligue Bretagne de Baseball Softball, questionné sur le sujet nous livre son regard :

Yannick P. : Michel a mené un travail remarquable sur son territoire pour mener à bien ce projet terrain. Je pense que son investissement au sein du comité directeur de Ligue Bretagne pendant plusieurs années (membre puis vice président) lui a permis de s’enrichir en retour des expériences accompagnées par la Ligue sur d’autres territoires bretons en matière de projets d’infrastructures. Le club de Brest compte 45 licenciés actuellement, et cet outil est de bon augure pour envisager le développement de la pratique sur l’Ouest Breton. Les interventions menées sur Brest dans le cadre des projets de développement de la Ligue (PRI notamment) appuie cette dynamique de développement.

Crédit photos : Micheline Hily


Fermer le menu