Jean Claude Godet, c’est le doyen des licenciés Bretons. Ceux qui le connaissent savent au combien il a du cœur, mais tous ne connaissent peut être pas son histoire avec le club de Bréal. Loin de pouvoir tout aborder la Ligue lui donne la parole dans une petite interview sur son parcours avec les Black Panthers.

Bonjour Jean-Claude. Le club des Black Panthers a fêté ses 30 ans récemment. Il y a 30 ans, tes deux fils, Anthony et Erwan, reviennent d’Angleterre avec une batte de baseball et décident de se mettre à jouer à ce sport « exotique » par chez nous. Qu’en as tu alors pensé?

Jean Claude : « Pas grande chose. Je me suis demandé ce qu’ils allaient faire avec ça. J’étais pas opposé, je les ai accompagné et suivi là dedans. Le baseball je n’y connaissais rien du tout, mais ils voulaient y aller alors j’ai suivi. »

Quelles étaient tes fonctions au sein de l’association au départ ?

Jean Claude : « J’étais juste bénévole, je faisais le chauffeur, le transport. Je ne jouais pas, mais je les accompagnais partout. »

Tu as été aussi président du club, je ne me trompe pas?

Jean Claude : « Oui, pendant presque 10 ans. Ils étaient mineurs et il fallait des parents pour créer l’association. On était un groupe de 5 ou 6 parents volontaires et je me suis proposé pour la présidence, toutes les réunions se faisaient chez nous. »

Tu t’es mis à jouer aussi après!

Jean Claude : « Oui quasiment 10 ans après qu’ils aient commencé. J’ai commencé au soft avec les filles. J’ai commencé à prendre du plaisir, aimer lancer la balle et entendre le bruit de la balle dans le gant. »

A droite, Jean Claude Godet en 1997 avec l’équipe de softball des Black Panthers
Jean Claude en 1998

Quel est pour toi ton plus grand souvenir des black panthers ?

Jean Claude : « Pour moi c’est à Chartres, la finale des N2 en 2016, quand on a gagné le championnat. »

Ça fait 30 ans que tu es bénévole, qu’es-ce qui te motive ?

Jean Claude  : « J’aime l’ambiance. Ça me plaît d’être bénévole, ça me fait plaisir d’être sur le terrain, de refaire le terrain. »

Qu’est-ce que tu fais en tant que bénévole ?

Jean Claude : « J’ai longtemps fait le chauffeur. Maintenant, je fais un peu de tout. Je m’occupe du terrain. J’encadre les jeunes avec Erwan depuis qu’on a eu les premiers jeunes au club, tous les mercredis depuis au moins 20 ans. On a longtemps été avec qu’une seule équipe de jeunes où se mélangeaient toutes les catégories, puis ça a évolué. Cette année je suis particulièrement avec les 9U.

C’est aussi moi qui fais toutes les démarches avec la mairie et autres, je réserve les minibus. Et je ramène aussi les maillots à laver à ma femme depuis 30 ans. J’amène le matériel quand on s’entraîne en salle..etc.

A l’époque où le CLE et le CER Bretagne existaient, sur l’antenne de Bréal je venais aussi voir et donner un coup de main au besoin. »

Toute ces années tu as vu évoluer le baseball breton. Un commentaire sur son évolution, ton regard?

Jean Claude : « Je pense qu’il y a une bonne ambiance entre les clubs. Je voudrais dire un mot sur Yannick Pasquer, ça fait 20-25 ans qu’il est président du CD35 et de la Ligue. Bravo à lui et qu’il continue de façon à ce que l’on continue à créer des clubs, à trouver des gamins pour jouer au baseball. Car c’est un sport qui est magnifique à jouer et à regarder. »

Merci Jean Claude d’avoir répondu à nos questions, et surtout un énorme Bravo pour ton investissement. La Ligue Bretagne est fière de te compter parmi ses licenciés, et les Black Penthers de Bréal sont chanceux de t’avoir à leurs côtés.

Fermer le menu